La pêche aux leurres sur "Peche Leurre .com"

 
 
 

Pêche sportive au leurre

La pêche aux leurres, depuis l'idée même de la pratique jusqu'à la capture d'un poisson carnassier, révèle de nombreux aspects techniques. Les montages, noeuds, le choix d'un leurre, l'armement d'un leurre, le montage d'une mouche, la lecture d'une cartographie, le positionnement du bateau, le choix de l'emplacement sur une jetée ou une plage, le ferrage d'un poisson et sa mise à l'épuisette; voici une liste bien réduite de la multitude de détails techniques qui permettent de faire la différence pour capturer un poisson carnassier.

Chaque détail a son importance, c'est pourquoi l'aspect technique de la pêche, de la lecture de l'eau du bord et de la navigation mérite bien un site dédié.

Sur PecheLeurre.com vous trouverez une foultitude d'informations sur votre passion pour la peche aux leurres, au lancer-ramener ou à la verticale.

Pêche au lancer ramener

Cette technique est utilisée en lac, rivière, torrent de montagne, mer, du bord comme en bateau et se pratique à l'aide d'une canne de lancer équipée d'un moulinet.

Le matériel de lancer-ramener moderne permet de lancer des leurres légers, grâce à des matériels légers et précis tel que le carbone moyen et haut module. Selon le poids des leurres utilisés, on utilise des cannes à pêche de grammage différent. En fonction de ce paramètre, on peut distinguer plusieurs échelles de puissance de canne à pêche :
- l'ultra-léger UL
- le lancer léger L
- le lancer intermédiare Medium-Light ML
- le lancer traditionnel M
- le lancer intermédiare Medium Heavy MH
- le lancer lourd H
- les cannes plus puissantes peuvent être de puissance XH, XXH voire XXXH !

Le lancer-ramener permet de lancer tout type de leurre : cuillère, devons, poissons nageurs, leurres souples, jigs, spinnerbaits, buzzbaits et de nombreux autres leurres que vous trouverez dans le paragraphe suivant.

Pêche à la verticale

Originaire des Pays-Bas pour pêcher le sandre, la verticale se pratique en bateau et allie précision, concentration et sens tactile dans une action de pêche que l’on peut qualifier de confortable et peu sujette aux conditions de pêche défavorables en eau douce, alors qu'en mer ceci peut être contraint par l'état de la mer. Les leurres utilisés à la verticale sont majoritairement aux leurres souples, mais aussi les leurres lourds tels que cuiller (ou cuillère), les jigs et les madai jig (ou tai jig).

Les types de leurre

La pêche au leurre évolue rapidement, la typologie des leurres est de plus en plus complexe. L'essentiel des types de leurre sont listés.

Les leurres de surface

  • Stickbait (un)
    Poisson nageur sans bavette pour pêcher en surface.
  • Popper (un)
    Leurre de surface à tête creusée, biseautée, concave ou convexe pour envoyer des gerbes d'eau et qui poppe au ras de l'eau quand on le ramene par à coups. Le nom popper provient du bruit caractéristique d'une bouteille de Champagne : Pop!
  • Poisson à hélice(s) (un)
    Poisson en plastique rigide munie d'une ou deux hélices, à l'avant et/ou à l'arrière. L'action de ramener le leurre fait tourner les hélices rotatives. Certains leurres ont deux hélices qui tournent dans 2 sens différents, ce qui crée un brassage de l'eau important. Le carnassier peut assimiler ce bruit à une micro chasse, comme un gros poisson qui monte en surface pour se taper dans des plus petits.

Les leurres à bavette

  • Minnow à petite bavette ou Jerkbait (un)
    Nom générique qualifiant tous les poissons nageurs peu plongeants. Souvent coulant ou suspending. On le reconnait à sa petite bavette en plastique.
  • Minnow à longue bavette ou Longbill Minnow
    Leurre à longue bavette en plastique, le corps du leurre est effilé, il plonge profondement.
  • Leurre à bavette de traîne
    • Leurre à bavette métallique
    • Leurre à longue et large bavette
  • Crankbait (un)
    Leurre "boule" (trappu) souvent flottant qui se ramène d'une manière rapide et régulière. On appelle cette pêche rapide le power-fishing. Il existe quatre types de crankbait.
    • Shallow crankbait : très petite bavette plastique se dirigeant vers le bas, inclinée à 60° de l'alignement du poisson
    • Medium crankbait : bavette plastique de taille moyenne et inclinée à 45° de l'alignement du poisson
    • Deep (diving) crankbait : bavette plastiquetrès longue et inclinée 30° de l'alignement du poisson
    • Lipless crankbait (ou vibration) : pas de bavette, la forme applati de la tête du leurre fait vibrer le poisson à la récupération

Les leurres lourds

  • Cuiller ou Cuillère (une)
    Leurre composé d'un hameçon et d'une palette métallique brillante, destiné à leurrer les poissons carnassiers. Deux types de cuillers :
    • ondulante : à dandiner, la plus usitée en mer,
    • tournante : à lancer et ramener, surtout employée en rivière.
  • Jig (un)
    Evolution hydrodynamique de la cuiller plombée ondulante traditionnelle, le jig est constitué d'alliages métalliques complémentaires au plomb, plus denses que ce dernier : aluminium, nickel, tungstene. Ces leurres permettent d'être animés rapidement et descendent plus vite au fond.
  • Jig minnow (un)
    Leurre effilé sans bavette qui possède une nage virevoletante lors des relâchers assez compliquée à décrire. Il faut animer par des coups de scions amples et très rapides pour imiter une proie en fuite. Il est entièrement plombée ou partiellement. Dans ce dernier cas il peut être muni de billes pour pouvoir s'enfoncer sous l'eau.
  • Spinnerbait ou Spinner-bait (un)
    Leurre composé d'une ou plusieurs palettes de cuiller et d'une jupe (teaser), constituée de fils en élastomère ou latex, qui cache l'hameçon. Ce leurre est initialement conçu pour la pêche du black-bass, mais son emploi se généralise à la pêche des carnassiers. Ce type de leurre est dit "weedless" par les anglo-saxons ce qui signifie qu'il est anti-herbes.
  • Buzzbait ou Buzz-bait (un)
    Leurre composé d'une ou plusieurs hélices et d'une jupe (teaser), constituée de fils en élastomère ou latex, qui cache l'hameçon. Ce leurre est initialement conçu pour la pêche du black-bass en surface est utilisé pour tout carnassier aujourd'hui. Ce type de leurre, comme le spinner bait, est dit "weedless" (anti-herbes).

Les leurres souples

  • Worm (un)
    Leurre souple imitant un ver, avec les détails des multiples petites pates.
  • Swimbait (un)
    Leurre souple en forme de poisson trapu reprenant souvent les traits imitatifs du poisson : oeil, bouche, ouie, écailles.
  • Shad (un)
    Leurre souple imitant un poisson, à queue vibrante.
  • Finess shad (un)
    Leurre souple imitant un poisson, à queue imitative en V.
  • Virgule (un) ou Twist (un) ou Grub (un)
    Leurre souple imitant un poisson, à queue oscillante.
  • Slug (un)
    Leurre souple imitant une limace. Son utilisation courante lui fait reproduire l'imitation de la nage d'un poisson, mais sans les détails de la tête (oeil...).
  • Octopus (un) ou Tube (un)
    Leurre souple creus imitant un céphalopode, proie très appréciée des bars.
  • Lézard ou Lizard (un)
    Leurre souple imitant une salamandre
  • Frog (un) ou Grenouille
    Leurre souple creus imitant une grenouille
  • Crawfish (un)
    Leurre souple qui imite une écrevisse
  • Trailer (un)
    Leurre souple fait pour ajouter de l'attrait à la nage d'un spinnerbait ou un buzzbait

Pour pêcher aux leurres souples, on utilise des montages spéficiques, avec des hameçons et plombs particuliers. On parle d'hameçon offset texan droit, texan wide-gap, finess, anti-herbe, de sinkers, plombs florida, plomb drop-shot, plombs texas, de stop sinkers, de têtes plombées (jighead) comprenant les têtes rondes, football, plomb sabot et bien d'autres jig-head et divers plombs et hameçons. Les montages sont appelés Texas, Carolina, Split shot, Drop shot, Jig head...

Les maniements des leurres

Vous apercevrez dans le site les termes techniques de pêche aux leurres et des maniements : twitch, jerk, stop and go, dead sticking, falling, buzzing, kick back...

Liens sur la pêche aux leurres

 

 
 
 

Les principaux carnassiers à pêcher aux leurres

 
 

Les marques de pêche aux leurres